La cybersécurité, étoile montante des nouveaux enjeux sociétaux

La cybersécurité, étoile montante des nouveaux enjeux sociétaux

La cybersécurité, étoile montante des nouveaux enjeux sociétaux

L’utilisation toujours plus intensive des nouvelles technologies et la digitalisation de la société a fait apparaître de nouveaux risques liés à la cybersécurité. Face à ces risques, les entreprises sont en première ligne. Il est nécessaire de se prémunir afin de détecter ces situations suffisamment tôt pour les désamorcer. Dans cette époque de modernisation, la priorité est à la pérennité de nos entreprises.

La cybersécurité, quel intérêt pour les entreprises ?

L’origine des cyberattaques : la digitalisation

Cette dernière décennie a été marquée par le phénomène de digitalisation de la société. Cela impacte fortement les entreprises, de plus en plus ciblées par des cyberattaques. La crise sanitaire de la Covid-19 a également accéléré ce fait, à l’évidence lié à l’explosion du télétravail et de l’utilisation massive des nouvelles technologies. En effet, le télétravail fait partie des nouveaux facteurs favorisant les cyberattaques car les moyens de protection établis au sein des entreprises (pare feux, etc.) sont difficilement reproductibles chez soi. De plus, ces attaques deviennent de plus en plus coûteuses pour les entreprises qui en sont victimes. En octobre 2020, 9 entreprises sur 10 annonçaient avoir dû faire face à une cyberattaque au cours des 12 derniers mois. Cela met en exergue la nécessité de protéger nos entreprises.

Les multiples causes de la cybercriminalité

Les cyber-risques proviennent de sources diverses. Les risques externes à l’entreprise résident dans la majorité des cas dans des actions déclenchées par des hackers. Cela peut être également lié à un problème interne à l’entreprise. Effectivement, la plupart des cyberattaques sont dues au manque de vigilance des collaborateurs. Cela se traduit, par exemple, par l’ouverture de mails contenant des liens piégés (dits de fishing) qui conduisent à l’introduction d’un virus au sein du système informatique de l’entreprise. La démocratisation de la Wi-Fi et l’émergence des nouveaux objets connectés jouent également un rôle dans les cyber-risques. De nombreux réseaux Wi-Fi publics très peu sécurisés ont vu le jour ces dernières années. Un collaborateur qui se connecte à ce genre de réseau représente une faille exploitable pour les cybercriminels.

Cyberattaques, quelles conséquences pour les entreprises ?

Les cyberattaques auxquelles font face les entreprises peuvent avoir de lourdes conséquences sur leur pérennité. En effet, une cyberattaque peut provoquer de fortes pertes financières pour la société. En moyenne, les pertes s’élèvent à 35 000€ pour les TPE et PME. Pour les grandes entreprises avec plus de 1000 employés, la perte financière moyenne représente 458 000€. Ces pertes importantes sont également liées aux rançons demandées à la suite d’une attaque. Les cyberattaques causent, dans la continuité, un ralentissement de l’activité pour l’entreprise, le temps de sécuriser à nouveau le réseau informatique. L’une des conséquences notables d’une cyberattaque peut être une certaine perte de confiance de la part des clients et partenaires qui craignent d’être impactés à leur tour par la cyberattaque. En outre, c’est l’image de l’entreprise qui peut être dégradée et mise à mal par cette publicité négative.

Les solutions de cybersécurité

Lois et outils de défense

Il existe différentes solutions pour prévenir et se protéger des cyberattaques. Certains outils de défense ainsi que des lois ont été mis en place pour protéger les entreprises, comme par exemple l’ENISA, l’agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l’information. Créée en 2004, elle a pour mission d’assurer un niveau élevé de sécurité des réseaux et de l’information. En 2019, sa mission est renforcée par l’adoption du « Cybersecurity Act » européen. Il s’agit d’un acte juridique européen obligatoire pour tous les États-membres. Il encourage le recours à la certification dans le but de renforcer la sécurité du marché numérique européen.

Prévention face aux cyber-risques

Pour faire face aux risques liés aux cyberattaques les entreprises peuvent faire des formations et préventions régulières auprès de leurs employés. L’objectif est de les sensibiliser aux menaces existantes. Par exemple, il est important de rappeler aux employés de faire régulièrement des mises à jour de l’anti-virus installé sur leur poste de travail. Les dirigeants peuvent également prévoir des formations concernant les risques liés aux mails frauduleux et comment les détecter. De surcroît, faire des points réguliers en informant les collaborateurs des nouveaux risques existants semble être une stratégie pertinente à adopter. Les entreprises peuvent ajouter à cela une cyber-assurance qui puisse les dédommager en cas de cyberattaque.

Utilisation de logiciels sécurisés

Afin de se protéger, les entreprises peuvent tout d’abord réaliser un audit de sécurité et une analyse des risques. À l’issue de cet audit, elles peuvent alors intégrer les cyber-risques dans leur stratégie et y allouer un budget. Installer des logiciels de protection (anti-virus) et utiliser des logiciels ou applications pour sécuriser ses mots de passe et éviter de se faire pirater sont des habitudes à adopter. De plus, il existe des réseaux de communication sécurisés pouvant protéger les échanges entre collaborateurs, fournisseurs et clients. Ces utilisations rassurent les partenaires et clients et affirme la confiance des échanges effectués.

La blockchain comme garante de la cybersécurité

Une protection des données garantie

La blockchain fait partie des solutions luttant contre les cyberattaques au sein des entreprises. Cette technologie protège les données des sociétés grâce à ses diverses applications. Elle agit dans la protection des données à travers la dématérialisation de ces dernières sur un réseau distribué. Les données sont alors immuables, laissant une trace indélébile de chaque modification. Enfin, chaque acteur ainsi que chacune de ses actions sont identifiés. Il est alors facile de retrouver d’où provient l’origine d’une menace.

Un stockage sécurisé des données

Les systèmes décentralisés sont plus coûteux à attaquer et à détruire pour les cybercriminels, contrairement aux réseaux centralisés qui possèdent des points uniques de défaillance. Ils peuvent alors être attaqués plus facilement à un coût moins élevé. La blockchain est également moins vulnérable que les systèmes de cloud. Cette technologie représente en elle-même un frein face aux attaques des cybercriminels, de par sa nature et sa structure.

Un suivi des données partagées

La blockchain sécurise les transactions réalisées entre les différentes parties prenantes. Elle trace les données et informations échangées au sein des entreprises. De plus, la traçabilité horodatée de chaque action donne un état des informations en temps réel. Cela facilite la détection d’anomalies lors d’une cyberattaque. La blockchain rend également impossible le hack des données grâce à la cryptographie qui caractérise sa structure.

La cybersécurité est l’un des nouveaux enjeux de notre époque, surtout pour les entreprises. Nombreuses d’entre elles ne sont que peu, voire pas du tout équipées en systèmes de protection nécessaires à la sécurité de leurs données. La mise en place d’une stratégie de cybersécurité devient indispensable afin d’assurer la pérennité des entreprises, en prévenant les cyber-risques auxquels elles s’exposent.

Vous souhaitez en savoir plus ? Retrouvez notre article sur les 10 choses à savoir sur la blockchain.

Retrouvez également nos sources.