Sécuriser notre industrie pharmaceutique

Sécuriser notre industrie pharmaceutique

Digitalisation de l'industrie pharmaceutique, protection des données personnelles et lutte contre la contrefaçon

Tout comme de nombreux secteurs d’activité, l’industrie pharmaceutique accélère sa digitalisation. Pour aider ce secteur dans cette démarche, la blockchain peut être la technologie idéale. Elle représente une solution aux diverses problématiques qui incombent cette industrie. Elle favorise la transformation digitale tout en garantissant une confiance aux différents acteurs.

Une solution de lutte contre la contrefaçon

Traçabilité des médicaments et produits pharmaceutiques 

La contrefaçon de médicaments représente un manque à gagner de 200 milliards d’euros pour l’industrie pharmaceutique (source : le quotidien du médecin). Elle est responsable de nombreux décès des suites de l’utilisation de médicaments contrefaits. La surveillance et la traçabilité de la chaîne d’approvisionnement deviennent de plus en plus nécessaires face à cette problématique. La blockchain apporte une preuve irréfutable du passage des médicaments par chacun des intermédiaires constituant la chaîne logistique. L’utilisation de contrefaçons devient alors impossible car chaque transaction laisse une trace immuable dans la blockchain. De plus, chaque médicament ou matériau utilisé est tracé, et ce depuis son origine.

Certification des médicaments 

La création de nouveaux médicaments demande différentes matières premières ainsi que des processus et techniques de fabrication divers. Pour s’assurer de la bonne qualité des matériaux ainsi que des techniques et processus utilisés, la blockchain apparaît comme une solution. Elle certifie la provenance des matières premières choisies ainsi que des bonnes pratiques mise en place lors de la fabrication. L’usage de matériaux de mauvaise qualité ou nocifs pour la santé peut donc être évité. La technologie blockchain représente ainsi un outil efficace dans la lutte contre la contrefaçon.

Sécurité et intégrité des données personnelles et médicales 

Gouvernance des données personnelles des patients 

Comme la plupart des secteurs d’activité, l’industrie pharmaceutique accélère sa digitalisation. La blockchain offre la possibilité de dématérialiser et décentraliser les données. Elle va également assurer la sécurité des données personnelles. Chacun des acteurs peut contrôler qui peut avoir accès à ses données ou non. La gouvernance des données de chacun est donc assurée et seules les personnes choisies, comme le médecin traitant, peuvent y avoir accès. La blockchain agit également dans la cybersécurité. Elle représente un outil de défense face aux cyberattaques et garde les données personnelles et médicales confidentielles.

La clé d’une confiance médicale

La commercialisation d’un médicament prend de nombreuses années et passe par plusieurs phases : la recherche, les analyses, les études, les essais ou encore la fabrication. Ces différentes étapes génèrent chacune un grand nombre de données. Certains acteurs pourraient être tenter d’accélérer ce processus afin de commercialiser les médicaments plus rapidement. Il suffit de modifier certaines données comme par exemple la durée des périodes de tests. C’est ici que la blockchain intervient et certifie les données non modifiées et les processus non accélérés. En effet, une fois l’information entrée dans la blockchain, elle devient immuable et infalsifiable. Les consommateurs sont alors assurés de la bonne conformité des médicaments. Dans le domaine médical, la confiance est un facteur non négligeable. La blockchain rassure les différentes parties prenantes et agit pour la santé des citoyens.

Partage sécurisé des flux d’informations 

Transparence des informations dans la chaîne logistique 

Du fournisseur au patient, les médicaments passent par différents intermédiaires. Pourtant chaque partie prenante n’a pas connaissance de toutes les informations concernant le médicament. Cela peut parfois s’avérer problématique lorsqu’il convient de trouver une information et qu’il faut remonter toute la chaîne logistique. Grâce aux applications de la blockchain il est possible pour chaque acteur d’avoir accès aux données liées au médicament. Toute information échangée est alors disponible : le numéro de lot, la date de péremption, la date de fabrication ou encore les informations liées au transport. La blockchain met en lien toutes les informations qui peuvent être nécessaires. Elle facilite et sécurise le suivi de la chaîne logistique des médicaments.

Accélération dans la recherche médicale

Les laboratoires mettent de nombreuses années avant de trouver de nouveaux médicaments ou de développer de nouvelles solutions. Accélérer les processus de recherche est possible grâce à la collaboration. Aussi, la blockchain décentralise et dématérialise les données de manière sécurisée. Il devient par conséquent, facile de collaborer et partager des données entre différents laboratoires. La blockchain offre la possibilité d’une transparence réciproque entre les laboratoires de recherche français et de chaque état membre de l’Union Européenne, participant ainsi à une souveraineté médicale nationale et européenne.

Pour conclure

Dans une génération où tout se numérise, l’industrie pharmaceutique est de fait au premier plan de cette digitalisation. La technologie blockchain se révèle être une alliée de taille de l’évolution médicale où la confiance est primordiale et la sécurité des patients la priorité.

Retrouvez notre article “Blockchain et gestion des données : l’ascension d’une technologie prometteuse