La blockchain, une solution pour accélérer la campagne de vaccination en France

La blockchain, une solution pour accélérer la campagne de vaccination en France

La campagne de vaccination contre le virus de la Covid-19 a débuté dans la plupart des pays mais la France connaît un démarrage plus lent. En date du 1 janvier 2021, environ 500 personnes seulement ont été vaccinées en France tandis qu’aux États-Unis, 4,5 millions d’américains l’ont déjà été. La technologie blockchain peut aider la France à accélérer son dispositif de vaccination grâce à ses diverses fonctionnalités.

Blockchain et vaccination

Un passeport d’immunité numérique

Inspiration du modèle estonien

L’Estonie est un pays reconnu pour son avancée dans l’usage des technologies. Son service administratif offre la possibilité à ses citoyens de faire toutes leurs démarches administratives en ligne. Le service public estonien a d’ores et déjà adopté la technologie blockchain et s’en sert pour se moderniser. C’est dans cette démarche que l’OMS a fait appel à une société suisso-estonienne pour la création d’un certificat international de vaccination.

Un certificat de vaccination pour faciliter les démarches

La population française fait partie des plus réticentes à se faire vacciner. Pour encourager les vaccinations, la création d’un certificat peut être d’une grande aide. En effet, certains services comme les déplacements par avion ou par train pourraient demander un certificat de vaccination pour voyager. Le certificat remplacerait l’obligation de faire un test PCR, une attestation ou encore une quarantaine. Il attesterait simplement que la personne a bien réalisé le vaccin et qu’elle ne présente aucun risque.

Certifier la vaccination à travers la blockchain

Après la vaccination, le certificat serait délivré et enregistré dans la blockchain qui certifie que le patient a bien été vacciné. La création de faux certificat est alors impossible car on ne peut pas modifier une information dans la blockchain, chaque action laisse une trace immuable. L’obtention de ce certificat peut motiver les personnes réticentes à finalement se faire vacciner.  

Traçabilité du vaccin et sécurisation de la chaîne distribution

La blockchain valide l’authenticité du vaccin

Plusieurs vaccins sont aujourd’hui proposés sur le marché à la suite de la pandémie de la Covid-19. Afin de certifier l’authenticité du vaccin que le patient final reçoit, l’utilisation de la blockchain s’avère être un choix judicieux. En effet, la blockchain informe chaque acteur sur l’état du vaccin : du choix des matières premières jusqu’à la vaccination. La blockchain est une technologie qui assure la bonne conformité du vaccin.

Réduction des risques et des perturbations dans la chaîne d’approvisionnement

La chaîne logistique des produits connaît de nombreuses étapes entre les différents fournisseurs, les sous-traitants, le client final, etc. Chaque étape représente un risque dans la chaîne d’approvisionnement puisqu’il peut il y avoir des pertes ou une détérioration de la qualité produit. Afin de s’assurer du bon acheminement des vaccins vers les patients finaux, l’utilisation de la blockchain peut être une solution. Chaque information est entrée dans la blockchain et donc chaque matière première est tracée du début de la chaîne logistique jusqu’à l’injection du vaccin au patient. La traçabilité de la blockchain sécurise l’acheminement du vaccin et veille à ce qu’il n’y ait aucun risque.

Lutter contre la contrefaçon et les fraudes

La contrefaçon dans le secteur médical est récurrente et tend à croitre davantage. Par exemple, avec l’arrivée du vaccin contre la Covid-19. En effet, on dénombre environ 3000 démantèlements de sites internet frauduleux pour vente de faux vaccins contre la Covid-19. Il est aujourd’hui indispensable de lutter contre la contrefaçon. La blockchain agit dans cette lutte et certifie la provenance des vaccins ainsi que des matières premières utilisées. Il s’agit d’une assurance supplémentaire pour conforter les personnes se faisant vacciner.  

Une confiance médicale retrouvée

Regagner la confiance des français

Actuellement, seuls 44% des français se disent prêts à se faire vacciner contre la Covid-19. Le taux de confiance des français dans le processus de vaccination est très bas. En effet, la France se positionne en 30ème position sur 32 pays interrogés sur la confiance dans la vaccination. Cette défiance pourrait conduire à l’échec de la campagne de vaccination dans notre pays. Il est possible que l’hésitation vaccinale soit liée au manque de recul par rapport à la vitesse de fabrication. Il peut être également lié à la peur des effets secondaires. L’utilisation de la blockchain en lien avec d’autres technologies comme l’intelligence artificielle a vocation à rassurer les citoyens. Par exemple, certains algorithmes détectent les effets secondaires et partagent l’information afin de trouver rapidement une solution. L’une des applications de la blockchain est la transparence totale des échanges d’informations.  

Certifier la conformité des vaccins et des produits utilisés pour la fabrication  

La création de nouveaux vaccins passe par l’utilisation de différentes matières premières ainsi que des processus et techniques de fabrication divers. Pour s’assurer de la bonne qualité des matériaux ainsi que des techniques et processus utilisés, la blockchain apparaît comme une solution adéquate. Elle certifie la provenance des matières premières choisies ainsi que les bonnes pratiques mises en place lors de la fabrication. Cela permet ainsi d’éviter l’usage de matériaux de mauvaise qualité ou nocifs pour la santé. La technologie blockchain constitue un outil efficace dans la lutte contre l’utilisation de vaccins non-conformes.

Digitalisation, gouvernance et protection des données médicales

Les données médicales des patients vaccinés sont utilisées et transmises entre différents acteurs. Tout comme d’autres secteurs d’activité, le secteur médical tend à se digitaliser, à la fois dans la pratique-même de la médecine mais également dans la gestion des données des patients. La blockchain offre la possibilité de dématérialiser et décentraliser ces dernières. Elle va également assurer leur sécurité. Chaque acteur peut contrôler l’accès à ses propres données. La gouvernance des données est alors assurée et seules les personnes autorisées, comme le médecin traitant par exemple, peuvent y avoir accès. La blockchain représente un outil de défense non négligeable face aux cyberattaques et garde les données personnelles et médicales confidentielles.

La campagne de vaccination contre la Covid-19 en France peine à démarrer. Néanmoins, la mise en place de la technologie blockchain dans le processus pourrait faire accélérer cette campagne. De surcroît, cette technologie est capable d’instaurer une confiance dans le secteur médical, facilitant l’acceptation de la vaccination par le plus grand nombre. Le vaccin est une opportunité pour la France de mettre en place une immunité nationale qu’il ne sera possible d’atteindre qu’en agissant collectivement.

Retrouvez notre article sur la blockchain et le secteur pharmaceutique.

Sources : https://www.europe1.fr/sante/coronavirus-la-confiance-des-francais-dans-le-vaccin-est-a-un-niveau-extremement-bas-4014869 

https://www.forbes.fr/business/vaccination-le-fiasco-francais-le-bitcoin-a-30-000-dollars-asterix-revient-en-2021/

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/01/04/covid-19-six-questions-pour-comprendre-les-lenteurs-de-la-vaccination-en-france_6065175_4355770.html   

https://www.francesoir.fr/societe-science-tech/loms-developpe-un-certificat-de-vaccination-contre-le-covid-19-base-sur-la